L’escargot avec Albert le vert :

(parole)

C’est L’escargot qui fait des bulles
Tout au fond de son vestibule
Qui nous laisse sa longue trace grasse
C’est lui qui mange mes salades
Moi qui les trouvais plutôt fades
A sa place j’aurais fait la grimace

C’est L’escargot qui fait les cornes
Celui qu’on appel bi borne
Qui les rentres vite
Quand on les touches
Les cornes, bi borne quand on les touches

Celui qui porte son building
Un long couloir sans cuisine
Puisqu’il préfère manger dans mon jardin
J’avais des fraises et des framboises
D’immenses salades niçoises
Je les aient partagé, en bon chrétien

C’est L’escargot qui fait les cornes
Celui qu’on appel bi borne
Qui les rentres vite
Quand on les touches

Les cornes, bi borne quand on les touches

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>