Le Galérien

(parole)

Je me souviens que ma mère m’aimait

Et je suis aux galères
Je me souviens que ma mère me disait
Mais je n’ai pas cru ma mère

Ne traîne pas dans les ruisseaux
Te bats pas comme un sauvage
T’amuse pas comme les oiseaux

Elle me disait d’être sage

J’ai pas tué, j’ai pas volé
Je voulais courir la chance
J’ai pas tué, j’ai pas volé
Je voulais que chaque jour soit Dimanche

Je me souviens que ma mère pleurait
Des que je passais la porte

Je me souviens comme elle pleurait
Elle voulait pas que je sorte

Toujours, toujours elle disait
T’en vas pas chez les filles
Fais donc pas toujours ce qu’il te plaît
Dans les prisons ‘y a des grilles

J’ai pas tué, j’ai pas volé

Mais j’ai cru Madeleine
J’ai pas tué, j’ai pas volé
Je voulais pas lui faire de peine

Un jour les soldats du roi
T’emmèneront aux galères
Tu t’en iras trois par trois
Comme ils ont emmène ton père

Tu auras la tête rasée

On te mettra des chaînes
T’en auras les reins brises
Et moi j’en mourrai de peine

J’ai pas tué, j’ai pas volé
Mais j’ai pas cru ma mère
Et je me souviens comme elle m’aimait
Pendant que je rame aux galères

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>